Google Penguin 3.0 : les premiers constats

penguin Google Penguin 3.0 : les premiers constats

Google penguin 3.0

Très attendue par les professionnels du référencement, la version 3.0 du filtre Penguin de Google est enfin disponible. Les premières appréciations sont mitigées, montrant des tendances quelque peu brutes.

Des variations mineures sur Google Penguin

Cette nouvelle version de Google Penguin n’a pas apporté de grands changements. Si des nouveautés sont constatables sur les outils serps.com et Dejan SEO, de nombreux outils consacrés à la mesure des changements sur les pages de résultat n’ont présenté aucun signe flagrant de remaniement. Ainsi, des autorités de référencement telles que Mozcast et Serpmetrics ne semblent pas avoir connu de bouleversement majeur. Sur le domaine français, le Serpomètre de l’éditeur Ranks s’est hissé à 6/10, ce qui ne sort pas de l’ordinaire, car c’est bien la troisième fois au cours du mois d’octobre qu’il atteint ce chiffre.

 Google Penguin 3.0 : les premiers constats

Des changements plus conséquents sur une minorité de sites

Aux vues de ces variations peu importantes, la différence de l’impact est notable en comparaison des séismes que les versions précédentes ont créés. Le Dr Pete, éditeur de Mozcast et spécialiste SEO de Moz.com, a indiqué via Twitter le 19 octobre l’ampleur mineure du déploiement de Google Penguin 3.0 comparé à ses prédécesseurs. Observateur réputé et connu des évolutions du numéro un mondial des moteurs de recherche, il admet qu’il y a tout de même des variations notables qui pourraient être visibles sur une « petite proportion de sites ». Ceci expliquerait pourquoi les changements ne sont pas ressentis par un nombre conséquent d’outils.

Les premiers changements en France dus au Google Penguin

Lors du déploiement de Google Penguin 3.0, les changements apparus ont été mesurés par un outil français baptisé Seobserver. Kévin Richard, un spécialiste SEO français, a pu mesurer les variations présentées sur les pages de résultats de google.fr en suivant les résultats offerts par la déclinaison française du moteur de recherche sur une plage de 3000 mots-clés. Ceux-ci ont été spécialement choisis pour leur volume de requêtes, leur concurrence SEA ou encore leur CPC. Le vendredi 17 octobre de 1h à 9h du matin et le lundi 20 octobre sur la même tranche horaire, Seobserver a mis en évidence des sites ayant connu des baisses ou des montées de position après la mise en service du filtre. Ces mesures sont présentées dans un document assez brut disponible sur le site dédié à Seobserver. Différents sites ayant connu des variations importantes apparaissent dans ce document. Toutefois, cela n’est parfois pas dû à Google Penguin. Les sites d’actualité ont été nombreux à connaître une remontée grâce à une requête.

Une nouvelle mise à jour de Google Penguin annoncée

De nombreuses pages contenant un backlink présentant une ancre exactement semblable à la requête attirent inévitablement l’attention. Kévin Richard analyse que cette information est importante, car cela signifierait que Google Penguin pourrait pénaliser les sites qui reçoivent des ancres très exactes tout en précisant que certains auraient pu être pénalisés sans avoir présenté ces anomalies, puis transférer leur pénalité avec une redirection 301. Une nouvelle devrait cependant réjouir les sites pénalisés par Google Penguin 3.0. En effet, il semblerait qu’une prochaine version sera déployée dans peu de temps et lèvera les sanctions en vigueur. Google annonce effectivement des déploiements plus fréquents du filtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>